L’évolution des métiers en direction financière

Suite à la dernière étude réalisée par Ernst & Young en partenariat avec LinkedIn sur « La révolution des métiers – Nouveaux métiers, nouvelles compétences, quels enjeux pour l’entreprise », nous nous sommes intéressés en particulier à l’évolution des métiers en direction financière pour relever les points majeurs de l’étude.

Mondialisation, concurrence accrue, essor des nouvelles technologies de communication, ces 3 révolutions changent l’entreprise qui doit faire face à des mutations de travail.

Pour 90% des dirigeants interrogés par l’étude concernée, des changements majeurs interviendront dans les métiers de leurs équipes au cours des 5 années à venir dont 16% d’évolution dans les métiers de la Finance/Comptabilité.

En effet, les métiers de la direction financière sont confrontés à une très forte accélération et demanderont une agilité accrue.

Il faut faire face au rythme croissant des évolutions de l’entreprise : nouvelles implantations, intégration et réorganisation des activités, sophistication des flux de facturation interne…

Il faut aussi réussir à organiser l’information selon différents axes, tant sur des notions financières (coûts directs, indirects, de structure) qu’organisationnelles (fonctions, sites, entités) ou commerciales (clients, marchés, canaux de distribution).

De plus, la montée en puissance du sujet de la donnée touche fortement les métiers de la direction financière. Avec le développement des systèmes intégrés (ERP), le volume et la richesse des données disponibles se sont accrus, offrant de grandes possibilités d’analyse non seulement des résultats financiers mais également de leur mode de formation. Ces métiers s’appuient de façon croissante sur des outils rapides et agiles – business intelligence, EPM Enterprise Project Management – qui permettent de réorganiser l’information très rapidement sans refondre les outils transactionnels.

Enfin, malgré la sécurité et l’automatisation permises par les systèmes d’information, nombre de contrôleurs de gestion continuent à consacrer une énergie considérable au maintien de fichiers historiques, qui ont traversé les migrations d’outils et les changements d’organisation. Soucieuses de produire à leur hiérarchie les formats habituels, les équipes ont besoin d’un vrai message du management sur l’élimination de ce « data-crunching » au profit d’analyses à plus haute valeur ajoutée.

Pour conclure face à la mutation des métiers, 70% des dirigeants français considèrent que le manque de compétences est un frein au développement de l’entreprise et que la formation est une priorité pour adapter les compétences des équipes financières à leur environnement.

Si vous souhaitez aller plus en détail sur l’évolution du métier de Daf, nous vous conseillons également le livre-blanc publié par le cabinet de conseil CGI Business Consulting, intitulé « Du Daf gestionnaire au Daf visionnaire », les directeurs financiers face à la transformation de leur métier.

Pour plus d’information sur les 2 études :

http://www.ey.com/FR/fr/Newsroom/News-releases/Communique-de-presse—revolution-des-metiers

http://www.daf-mag.fr/Thematique/profession-1034/Breves/livre-blanc-evolution-metier-Daf-244284.htm

Pour en savoir plus, suivez la conférence d’actualité La transformation digitale des directions financières le 17 octobre 2017 à Paris.

Sofia KHALFATSofia Khalfat
Directrice financière
SKDIR FINANCE
Intervenante EFE sur les formations « Lire et interpréter les états financiers » des 9-10 octobre 2017 et « Assistant(e) direction administrative et financière » des 27-28 novembre 2017 à Paris

Laisser un commentaire