L’assistant(e) comptable : un professionnel reconnu

L’emploi d’assistant(e) comptable n’est plus considéré aujourd’hui comme un second rôle ou comme un poste de moindre intérêt. Il est aujourd’hui demandé à l’assistant(e) comptable un professionnalisme et des compétences d’un certain niveau et pas seulement d’être un opérateur de saisie. Comptabilité, gestion, bureautique, l’assistant(e) comptable doit être à la fois performant et polyvalent afin de satisfaire à la rigueur du métier.

L’assistant(e) comptable est un professionnel des chiffres. Il participe, sous l’autorité du comptable ou d’un responsable administratif et financier, à la tenue des comptes d’une entreprise. Il peut être employé au sein du service comptable d’une entreprise ou dans un cabinet d’expertise comptable. Il est présent à tous les postes de la comptabilité :

  • Gestion de la comptabilité fournisseurs, avec la saisie des factures d’achats, des frais généraux et des immobilisations, jusqu’à la préparation des règlements fournisseurs ;
  • Gestion de la comptabilité clients (enregistrement des règlements, lettrage et relances clients) ;
  • Comptabilisation des immobilisations, calcul des dotations;
  • Rapprochements bancaires et du suivi de placements de trésorerie ;
  • Préparation et déclaration de TVA ;
  • Alimentation des informations de gestion du personnel (saisie des congés, absences…) ;
  • Suivi et comptabilisation des notes de frais.
  • Il aide également à la révision et à la préparation des bilans.

Une réelle possibilité d’évolution

stress

L’assistant(e) comptable pourra, selon son expérience et sa formation, opter soit vers une évolution vers des postes de comptable ou de responsable comptable, ou se spécialiser dans un domaine de la comptabilité : clients, fournisseurs, trésorerie…
Les Assistant(e)s comptables en cabinet évoluent vers des postes de collaborateur comptable, puis de chef de mission dans les grands cabinets. Ils sont également très appréciés des entreprises dans lesquelles ils pourront postuler à des postes de comptables.

Un métier routinier ?

La filière comptable offre une extrême diversité de débouchés et de modes d’exercice : on peut être assistant(e) comptable dans une grande entreprise, ou bien travailler en cabinet, rentrer dans la fonction publique, ou s’orienter vers une foule de métiers spécialisés de fiscaliste, d’analyste financier, de trésorier…
De plus, les lois et les règlements évoluant sans cesse, il faut au contraire s’adapter et ne jamais rester sur ses acquis.

Deuxième idée fausse, l’assistant(e) comptable vit enfermé seul dans son bureau

Le métier est au contraire très relationnel, l’assistant(e) comptable n’est pas seul au milieu de ses livres de comptes. Son activité est tournée vers l’ensemble des tiers avec qui il travaille : clients, fournisseurs, salaries, partenaires bancaires…

L’assistant(e) comptable est donc un véritable professionnel ayant un rôle incontournable dans l’entreprise. Métier d’avenir où l’offre reste réelle et les débouchés variés, l’assistant(e) comptable exerce dans un secteur permettant un retour à l’employabilité.

Pour en savoir plus, découvrez nos formations :

Maryline FERREZ est consultante spécialisée en comptabilité. Elle intervient chez EFE sur la formation « Assistant(e) des services comptables » des 12-13-14 juin 2019 à Paris

Laisser un commentaire